15.6.24

Un avant-goût de vacances




Je vous recommande de passer à la galerie Perrotin rue de Turenne où une exposition est dédiée à JR et son projet monumental conduit à l’opéra Garnier à l’automne 2023. Pendant les travaux de rénovation de l’opéra Garnier, JR avait dissimulé les échafaudages grâce à un immense trompe-l’œil et transformé l’opéra Garnier en une caverne faisant ainsi écho au mythe de la caverne de Platon.
Le 12 novembre 2023, la caverne s’était métamorphosée en spectacle vivant puisque 153 danseurs étaient rentrés dans l’œuvre, livrant un spectacle époustouflant conçu par JR en collaboration avec le chorégraphe Damien Jalet et le musicien Thomas Bangalter (le cofondateur du groupe Daft Punk). Une danseuse étoile de l’opéra de Paris était présente et 153 est d’ailleurs le nombre exact de danseurs à l’opéra de Paris. Retrouvez tout ce projet monumental pour l’opéra Garnier à la galerie Perrotin.
Si vous aimez les œuvres de JR, vous pourriez être intéressé par son film Tehachapi qui est actuellement au cinéma. Le film tourné à Tehachapi dans une prison de très haute sécurité, de niveau 4, en Californie montre le déroulé du projet de JR mené avec les prisonniers. JR a photographié les prisonniers collectivement et individuellement et a collé les photos (assemblées en bouts de papier sur le sol d’un terrain de sport dans la prison. Il a ensuite enregistré les messages de chaque prisonnier et partagé le tout sur Internet. Le côté solidaire et humain de ce projet illumine le film et a redonné estime et courage aux prisonniers. C’est un beau film! 

Qu’il est bon le chocolat chaud de la pâtisserie viennoise rue de l’Ecole de Médecine!

Enfin, vous craquerez peut-être pour ce chouchou de la marque Rouje vendu avec le magazine Elle cette semaine et porté par une amie.
 ❤️

2.6.24

Le monde comme il va!











J’ai vu la dernière exposition Le monde comme il va à la fondation Pinault. J’ai été émerveillée par de nombreuses œuvres. Je dois aimer le côté noir des choses car le monde dépeint dans cette exposition est plutôt inquiétant. Les sculptures hyperréalistes des artistes chinois Sun Yuan et Peng Yu sont des vieillards déroutants qui déambulent dans des fauteuils roulants. Chefs politiques ou religieux inertes et recroquevillés sur eux-mêmes, ils semblent bien incapables de diriger le monde. Les artistes nous disent-ils que nous vivons dans une gérontocratie? La sculpture hyperrealiste de Hitler par Maurizio Cattelan en enfant pieux renverse plongée dans l’obscurité nous interroger aussi sur les hommes et le pouvoir. J’étais très heureuse de voir les œuvres Balloon Dog (Magenta) et Moon (Light Blue) de Jeff Koons et the Fragile Truth (le cabinet de pharmacie de Jeff Koons), qui telle une vanité nous renvoie à notre mort. Enfin, j’ai adoré les miroirs de l’artiste coréenne Kimsooja qui reflète le dôme de la bourse du commerce! 
Cette exposition est sublime! Allez la découvrir durant l’été! ❤️ 




Et, j’ai découvert les photographies de Stephen Shore à la Fondation Cartier Bresson. J’ai aimé découvrir ce grand photographe américain qui a travaillé trois ans aux côté d’Andy Warhol à la factory, et qui s’est imposé comme l’un des plus grands photographes américains pour ses photographies de paysage ou conceptuelles. Shore ne photographie que les Etats-Unis et il nous invite en voyage sur les routes américaines… 

L’exposition Stephen Shore est également à découvrir pendant tout cet été à Paris. 

❤️

La Ferrandaise et le Boeuf Couronné






Ca y est! J’ai une adresse préférée pour déjeuner près de mon lieu de travail: la Ferrandaise, un restaurant situé tout près du théâtre de l’Odéon. La Ferrandaise désigne une vache de race bovine française originaire de la chaîne des Puys dans le Puy-de-Dôme. Elle tire son nom de la ville de Clermont-Ferrand. Chez la Ferrandaise, l’accueil est impeccable et le patron est du cru (il vient d’Auvergne). La nourriture gastronomique de terroir est faite maison à partir de produits bio est exquise et savoureuse. On trouve au menu des plats traditionnels comme le veau de lait ferrandais ou un magret de canard. Des milliers de parfums semblent sortir d’un seul plat! C’est un énorme coup de cœur et la formule est à 20€ le midi.




Autre valeur sûre et toujours qualitative: le bœuf couronné. Ce restaurant de viande se situe tout près de la Philarmonie de Paris, précisément là où se trouvaient autrefois les abattoirs. Nous y allons en famille depuis des années et c’est notre adresse préférée dans notre quartier. Vive leurs viandes toujours excellentes (leurs onglets, os à moelle…) et leur service nec plus ultra! Et oui, je commande toujours l’onglet puis les profiteroles, mon dessert préféré! 
Le Boeuf Couronne est une institution dans le quartier et est ouvert 7/7. 
Et vous, vous connaissez ces restaurants? Et quelles sont vos adresses préférées?
❤️

26.5.24

Le futuroscope

















Nous sommes allés visiter le Futoroscope. Je n’y étais pas allée depuis des décennies.
Le parc d’attractions, inauguré en 1987, qui promettait d’associer la connaissance au ludique autour d’un parc d’attractions et d’une technopole dédiée à la recherche a réussi son pari. En 2024, le parc peut se targuer d’avoir des attractions à sensations (telle Danse avec les robots, où l’on peut faire des loopings et danser au son de la musique de Martin Solveig grâce à des bras robotisés), des roller coasters (Objectif Mars), des projections de films sur des écrans géants de 600 m2 (ne ratez pas le documentaire de la BBC sur l’Antarctique avec la voix de Benedict Cumberbatch ou celui sur Thomas Pesquet), mais aussi des attractions toujours plus innovantes et artistiques. Les projections et les expériences avec moins de sensations permettent aux parents de souffler! J’en ai eu des frayeurs dans certaines attractions! Nous avons adoré l’attraction Chasseurs de Tornades, qui a reçu le prix de la meilleur attraction au monde. Le prix du Thea Award for Outstanding Achievement lui a été décerné face à 400 autres concurrents. Nous sommes partis chasser des tornades. Les effets spéciaux sont époustouflants et nous vivons une expérience immersive grâce à une plateforme rotative et au plus grand écran cylindrique indoor. L’illusion est parfois tellement parfaite que je n’arrivais pas à distinguer les hologrammes des vraies personnes pendant l’expérience. D’autres attractions comme Étincelle présentent un sublime scenario de film, des personnages qui sont des super-héros et des emprunts à l’univers des comics (avec des lasers qui viennent dessiner les onomatopées…). C’est féerique! Dans tout le parc, la science et la technologie de pointe participent au succès des animations. L’éditeur de jeux vidéos Ubisoft a par exemple aidé à créer Une machine à voyager dans le temps. J’ai beaucoup aimé alterner manèges à sensations et temps de répit comme pouvoir partir en voyage dans la Vienne… Little Love voulait sans cesse recommencer les attractions à sensations. Ses coups de cœur sont Objectif Mars, Danse avec les robots, Hydro Dynamo et Chasseur de Tornades. Il a trouvé le parc incroyable! J’avoue que le Futuroscope est immense et offre des attractions extraordinaires! Un projet de parc aquatique alliant baignade et image est en cours et ce nouvel espace, l’Aquascope devrait ouvrir cet été. Nous n’avons pas fini que de retourner au Futuroscope. J’oubliais: le Futoroscope est desservi par une gare SNCF. 

Bonne fête à toutes les mamans!
❤️

19.5.24

Henri Matisse et Ellsworth Kelly à la fondation Louis Vuitton














La Fondation Louis Vuitton présente une nouvelle fois deux expositions d’envergure, l’une consacrée à Henri Matisse (1869-1954) et l’autre à Ellsworth Kelly (1923-2015). Les deux artistes peuvent être rapprochés par leur utilisation subtile et novatrice de la couleur. Matisse était le premier peintre à ne pas représenter les couleurs telles qu’il les voyait. Il peint par exemple l’atelier rouge, une peinture qui représente son atelier dans sa maison à Issy-les-Moulineaux. Cette peinture peut être interprétée comme un autoportrait puisqu’il s’agit d’une représentation d’une douzaine d’œuvres du peintre, dans une vertigineuse mise en abîme. L’utilisation d’un rouge vénitien qui vient même recouvrir des parties du tableau qui n’avaient pas été peintes en rouge a été mise en évidence. Et, l’utilisation d’une couleur monochrome va beaucoup influencer les artistes Mark Rothko, Barnett Newman et Ellsworth Kelly. 
Des œuvres d’Ellsworth Kelly sont d’ailleurs exposées dans une exposition distincte à la fondation et nous trouvons des échos entre Matisse et Kelly: le goût pour les couleurs et les formes, les couleurs monochromes, mais aussi le choix des plantes dans leur pratique artistique. Kelly a séjourné 7 ans en France au lendemain de la seconde guerre mondiale. En 1947, grâce à la GI Bill, il obtient une bourse d’étude pour la France en tant que vétéran de guerre. Kelly admire beaucoup Matisse. Et, lors d’une visite dans un musée parisien, il remarque qu’il s’intéresse aux formes des fenêtres davantage qu’aux œuvres. Dès lors, l’artiste comprend que « l’analyse de la perception est ce qui l’intéresse le plus » et il se tourne vers l’abstraction. 
Les deux expositions principales de la Fondation Louis Vuitton sont superbes et sont à découvrir jusqu’au 9 septembre 2024.
❤️