22.8.14

Lectures d'été ♥



Lorsque j'étais une oeuvre d'art d' Eric-Emmanuel Schmitt 
Dès le début du roman, on est tenu en haleine par cette histoire peu banale! Qui est cet homme qui veut empêcher un autre homme de se suicider? Pourquoi cet homme qui nous apparaît tel un philanthrope se révèlera un artiste mégalomane, misanthrope et dangereux? Quelles motivations le poussent à vouloir sauver un homme et à en faire une oeuvre d'art?
Ce terrible et tragique roman nous renvoie à notre condition d'homme, à notre volonté de plaire, d'être aimé et à notre égoïsme... Il y a de très nombreux très beaux passages, tel celui où les parents parlent de leur amour pour leur fils...
Ce roman est court, très bien écrit et se dévore en quelques heures! J'ai adoré!

Extraits choisis:
 "- J'ai vu beaucoup d'hommes et de femmes se suicider. Je ne suis jamais intervenu. Mais vous...
- Quoi?
- J'ai très envie de vous retenir. Je suis conscient d'interrompre un plan, de vous importuner. Pourtant- et c'est curieux - moi qui ne prête aucune attention à nos contemporains, je ne souhaite pas que vous mettiez fin à vos jours.
- Pourquoi?
- Parce que je vous comprends trop bien. Si j'étais à votre place, je sauterais. Si j'avais votre physique, un physique si décourageant, je sauterais. Si j'avais vingt ans comme vous les avez, c'est-à-dire vingt ans sans fraîcheur, avec l'air déjà avarié, je sauterais. Que savez-vous faire? Avez-vous du talent? Une formation?
- Non
- Une ambition?
- Non
- Alors sautez."

Ou

" - Je ne vous demande que vingt-quatre heures. Donnez-les moi. Si je n'arrive pas à vous convaincre de vivre, demain, à la même heure, mon chauffeur vous ramènera, et vous vous suiciderez."

Ou

" Evidemment après la beauté, c'est la laideur qu'il faut choisir. Sans hésiter? Si le moche n'attire pas d'emblée, il se fait remarquer, il provoque le commentaire, l'obscurité cesse, l'anonymat s'évanouit, la route s'ouvre - que dis-je(...) Le moche ne peut que progresser. Il surprendra sans cesse. Il se montrera d'autant plus qu'il est moins séduisant. Il marivaudera d'autant mieux qu'il perd dès qu'il se tait. Il sera plus audacieux, plus rapide, plus amoureux, plus flatteur, plus enivré, plus généreux bref, en un mot plus efficace. Les moches sont des amants délicieux. Les moches sont toujours vainqueurs en amour.
La laideur est une bénédiction qui appelle l'exception et peut transformer une vie en magnifique destin. N'avez-vous jamais penser à vous défigurer?"

Les oeuvres complètes d'Oscar Wilde 
Voilà j'ai aussi emmené avec moi ce pavé, les oeuvres complètes d'Oscar Wilde.
J'ai lu des pièces de théâtre, des contes, des romans...
Mes coups de coeur vont pour l'instant au conte The Happy Prince et au roman, Le Portrait de Dorian Gray, un grand classique de la littérature anglaise. Je ne vous présente pas ce roman qui a fait couler tant d'encre et qui a fait scandale à l'époque de sa publication même s'il avait été publié dans une version censurée. Ce roman est un chef-d'oeuvre. J'ai eu un plaisir fou à le relire. Au-delà des relations amoureuses qui se nouent, c'est une véritable mise à nu du coeur auquel on assiste. A l'instar de Faust, Dorian n'hésite pas à vendre son âme au diable pour ne pas vieillir. C'est le portrait que son ami Basil a fait de lui qui va vieillir à sa place! On assiste peu à peu à une descente aux enfers de Dorian... Lisez ce livre!

Extraits:
'To get back my youth I would do anything in the world, except take exercise, get up early, or be respectable. Youth! There is nothing like it.'

'Lord Henry, I wish you would tell me how to become young again.'
He thought for a moment. 'Can you remember any great error that you committed in your early days, Duchess?' He asked.
'A great many, I fear,´ she cried.
'Then commit them over again,' he said, gravely. 'To get back one's youth, one has merely to repeat one ´s follies.'

´But we never get back our youth. The pulse of joy that beat in us at twenty become sluggish. Our limbs fail, our senses rot. We degenerate into hideous puppets, haunted by the memory of the passions of which we were too much afraid, and the exquisite temptations that we had not the courage to yield to. Youth! Youth! There is nothing in the world like youth. '

Et vous, quels livres lisez-vous en ce moment? Quels sont les romans qui vous ont plus?
xo


9 commentaires:

Miss Cupcake a dit…

Ah Oscar Wilde, j'adore ce personnage et ses écrits !

La plume et la page a dit…

Cet été j'ai lu pas mal. J'ai bien aimé "La madone de Notre-Dame" d'Alexis Ragougneau, "L'échappée belle" d'Anna Gavalda, et "Sur le bord de l'inaperçu" de Michel Guillou.
En ce moment je lis "Ombres sur l'Hudson" d'Isaac Bashevis Singer. Un gros pavé de plus de 700 pages...
Belle fin de semaine.
Bises
Do

OhOcéane a dit…

Oscar Wilde, c'est juste parfait, toujours drôle, incisif, parfois tendre, à relire sans fin !

Nalou à Paris a dit…

Eric-Emmanuel Schmitt est dans ma pile :) je tombe amoureuse à chaque nouveau roman ;)
pour les vacances, j'ai privilégié des lectures dites "de poulette" ^^
pour le moment, je suis plongée dans "l'escapade sans retour de sophie parent", un roman canadien drôle et plein de finesse sur un pétage de plomb comme point de départ d'une nouvelle vie :)

Sophie a dit…

J'aurai voulu être une oeuvre d'art,j'ai adoré.
C'est effectivement une histoire pas banale qui ne laisse pas insensible.
Cet été, j'ai découvert Yasmina Khadra, lecture difficile mais tellement enrichissante. Je te conseil le livre qui regroupe 3 livres.
Ta photo me fait rêver, c'est magnifique ♥
bises et bonne lecture

Vita a dit…

Le premier livre semble tres tres interessant! Peut-etre je demanderai mes amis a Paris de l'acheter pour moi comme je ne crois pas que je le peux trouver a Lund...

Caro * a dit…

J'aime beaucoup Oscar Wilde !
Actuellement, je suis en train de lire Un amour de look de Judy Astley, une petite lecture de filles sympathique et sans prise de tête !
Je te souhaite une très bonne fin de weekend ma belle :)

Constance a dit…

Il a l'air sympa ce livre !

bea a dit…

Beaucoup de livres lus cet été ! Plaisir et travail à la fois, pendant ces longues vacances... Le livre que j'ai préféré ? Envie de dire "le jeu des ombres" de Louise Erdrich, mais le dernier de Rufin est pas mal du tout, et le dernier d'EE Schmitt, un bon divertissement ;-)
Bises