13.10.15

Repenser sa garde-robe: choisir des classiques et réparer plutôt que jeter ♡


Je suis en pleine étude des questions environnementales avec mes élèves au lycée. On a passé au crible les sites de Greenpeace ou Friends of the Earth. Le rapport sur le Dirty Laundry (le 'linge sale' ou les rejets toxiques de l'industrie textile) est accablant!
Dans ce contexte là, un article publié par Greenpeace visant à nous faire repenser notre garde-robe m'a particulièrement inspirée.
Je crois que j'ai déjà oeuvré en faveur des points 2 et 5:
- privilégier les pièces classiques:
- et réparer plutôt que jeter (mais il me reste encore à travailler sur les autres points).

Mes pièces classiques dont je ne pourrais jamais me séparer sont:
- ce blouson en cuir Comptoir des Cotonniers
ou - ce sac rose pâle Darel par exemple

Et, ce weekend, on a mis en oeuvre le point 5: réparer plutôt que jeter…
Le gilet jaune de Little Love était légèrement taché de sang suite à sa chute en vélo. Et hop, deux petits patches cousus à la main lui ont donné une seconde vie!

Et vous, faites-vous aussi le choix de pièces "classiques" et d'une deuxième vie pour vos affaires?

7 commentaires:

NalouParis a dit…

hello :)
par prise de conscience et aussi par nécessité budgétaire, j'ai revu ma façon d'acheter et donc revu mon dressing aussi ;)
fan de ton blouson en cuir aussi divin qu'intemporel et fan aussi des patchs du gilet de little love (je crois bien que je pourrais en utiliser aussi ^^)
bises

Polina a dit…

Fan de ton blouson en cuir ! J'ai oublié le mien dans le sud et je peux te dire que je me sens toute perdue sans, je ne sais plus quoi me mettre ni comment ! Comme le dit Nalou, par nécessité et par prise de conscience, on se rend compte que l'on jette bien facilement de nos jours au lieu d'essayer de faire "durer" un peu nos affaires !

matchingpoints a dit…

Il y a une prise de conscience, on le constate, mais il reste encore beaucoup de progrès à faire. Même dans les hôtels on commence à sensibiliser la clientèle pour ne pas gaspiller le linge de toilette. Achetons mieux et moins, et récupérons ce qui est récupérable. Votre blouson est un bon exemple
C'est une très bonne idée de travailler ce sujet à l'école, les ados doivent être sensibilisés parce qu'ils sont visés par la pub !

thecoffeetimesabine a dit…

Je ne suis pas super douée pour réparer, mais j'essaie.
Par contre, j'ai toujours eu des goûts assez classiques, donc, pas trop de turn-over dans mon armoire.
A l'heure actuelle, si j'ai un turn-over important, c'est que j'ai perdu 2 tailles et que j'en ai ras-le-bol des vêtements informes. Mais rien ne part à la poubelle : ce qui est encore portable va chez Emmaüs ou au Relais, ce qui n'est plus portable va également chez Emmaüs pour le recyclage (fabrication d'isolant). Et maintenant, j'essaie aussi de vendre pour pouvoir m'offrir d'autres choses.

chiffonsandco a dit…

franchement, je ne jette pas grand chose, mais je consomme trop en tout cas, rayon mode. Sinon, j'essaye de choisir des pièces éco-responsables ou françaises ou fabriquées en Europe. En revanche, je ne suis pas trop classique, je crois....

Caro * a dit…

Je suis une grande sentimentale avec mes vêtements donc je ne jette pratiquement rien ! Je fais aussi très attention à ces derniers ce qui leur permet d'avoir une durée de vie assez longue :)

Vita a dit…

I got so out of shape with French, apologies for writing in English this time... While I am no fan of Greenpeace, I appreciate a lot that you study sustainability with the students! I do the same - I have had some clothes for more than ten years and I never throw anything that doesn't go through the circle of wear -> repair -> wear at home/in the forest -> use as rag, haha. Next time I need a wardrobe update I am also thinking of going to peopletree as it is one of the most sustainable brands I have come across. :)